topblog Ivoire blogs

08/11/2012

Archipel de vérité(Unicode) : tout sur le décollage socio économique africain

Archipel de vérité(Unicode) : tout sur le décollage socio économique africain

De l’Afrique antique à la société contemporaine, chaque société présente ses propres difficultés auxquelles une série des remèdes y sont préparés au préalable, bien que cachés à première vue. Pour étayer cette approche, il est facile de se référer à la deuxième guerre mondiale de triste mémoire, ayant trouvé solution grâce à la théorie de relativité. Explicitement, ceci veut dire, pour n’est pas appuyer les pertes en vies humaines, que Albert Einstein était la clef/ solution de mise à terme des hostilités.

La verité est têtue, car elle affranchit et libère. C’est pourquoi cet archipel va étaler tous les aspects qui ne permettent pas à l’Afrique d’entrer en collision directe avec le développement tant attendu par le petit peuple. Par ailleurs, l’étude ira du simple aspect de la vie aux questions d’ordre général.

Entre frères, on ne se dit que des vérités, car l’amour et la solidarité sont les compagnons quotidiens. Oui, cette étude est Unicode. par conséquent, seule la volonté de voir les choses améliorer pourrait amener l’Afrique à redresser sa situation chaotique. Personne n’est juge, mais l’étude en question appelle à la conscience et solidarité africaines d’agir en faveur du changement perceptible (étant contraire de celui livresque).

Archipel étant un groupe d’iles, à l’instar de l’Archipel Anavilhanas (Brésil), étant le plus grand archipel d'eau douce au monde, avec environ 400 îles. Encarta confirme que cet archipel porte une particularité d’eau douce au monde avec un nombre remarquable d’iles ; il en est de même du continent africain qui présente dossiers multidimensionnels.

Eu égard à cette illustration, il convient de dire que le premier problème qui empêche l’Afrique de démarrer est le mécontentement, créant ainsi la haine viscérale (tout ceci débouche naturellement sur la vengeance) ;

o   La classe politique africaine est à la base, naturellement, de tout ce qui se passe dans la société africaine ; étant donnée sa vision égocentrique vis-à-vis des intérêts généraux. Après publication des résultats d’une élection reflétant ou ne reflétant pas la vérité des urnes, la classe politique se donne le luxe de souhaiter un chaos socio économique ; en s’évertuant corps et âmes d’influencer l’agenda des partenaires.

o   L’opposition politique boycotte les initiatives des dirigeants, à cause des intérêts égoïstes

o   Le pouvoir impose un régime autoritaire, sans partage attendu et équitable

o   La ploutocratie et l’oligarchie s’installent définitivement vis-à-vis de l’impuissance du prolétaire

o   La redistribution des ressources est largement inéquitable, où l’on remarque des clivages exagérés entre un huissier et un Directeur ; lesquelles vont de 1000 pourcent

o   La sécurité sociale est inexistante ; conséquemment, l’africain préfère mieux l’exil que de rester chez soi. Or l’immigration clandestine présente des hauts risques.

o   Taxation inéquitable, certains paient et d’autres exemptés parce que moteurs des régimes qualifiés d’oligarchiques.

o   Favoritisme et clanisme outré

o   Partialité des jugements rendus, où le riche gagne toujours vis-à-vis de l’indigent ; au nom de la souveraineté du pays

o  

Conseils

 

L’Afrique du Sud est un pays exceptionnel, en ce sens qu’il a permis à toutes les communautés de cohabiter après une période considérable du régime d’Apartheid. Sur ce, il n’est pas exclu de ramener le raisonnement à toutes les récentes secousses que l’Afrique vient de connaitre ; notamment celles du Maghreb avec conséquences inattendues, celle de la Cote D’Ivoire qui a obligé le chef de l’Etat de se retrouver à la CPI…  toutes ces choses devront interpeller tous les acteurs influents de la politique africaine, car seule la fin d’une chose intéresse l’humanité.

 

o   Le dialogue entre pouvoir, société civile et opposition devrait être permanent pour le bien social ; pas pour des intérêts issus du clientélisme politique.

o   L’homme du 21e siècle doit bénéficier des soins à l’a hauteur du budget/ressources de son pays

o   Edulcorer toute politique d’exclusion

o   Améliorer au maximum la sécurité sociale, à travers l’affectation d’une enveloppe raisonnable dans l’arrière pays

o   Ne pas trop s’attacher au pouvoir ; mais diriger avec modération

o   Amnistier tout ancien officiel, en garantissant sécurité et poursuite zéro dans la constitution du pays. Ceci  encouragerait les chefs d’Etats qui ont déjà épuisé, de réintégrer la vie des simples citoyens. Sinon il sera impossible de voir quelqu’un lâcher le pouvoir

o   Equilibrer les salaires des fonctionnaires, à l’instar de ce que le gouvernement du Madagascar a réalisé (réduction des salaires des députés au profit des autres projets d’intérêt national)

o   Se basant sur les 12P marketing ainsi que ses 5c ; opter pour une bonne sélection des hauts fonctionnaires, capables de travailler au service du peuple. C'est-à-dire choisir des citoyens qui comprennent mieux le contexte socio économique du pays ; afin d’apporter leur savoir au profit des attentes nationales.

o   Doter le pays des structures d’accompagnement de grands projets, avec effets à long terme ; c'est-à-dire ne dépendant pas d’une personnalité particulière. A titre d’exemple, « sans moi, le pays ne va pas décoller» ; ces déclarations doivent disparaitre, car un leader peut aider son pays directement/indirectement. Par conséquent, son implication directe dans les affaires de l’Etat importe peu.

o  

L’Afrique souffre également d’une déficience de leadership au niveau le plus bas ; ce qui débouche sur la dépravation des mœurs, le chômage déguisé, la corruption institutionnelle, l’imbroglio dans les attributions des taches. Finalement, il est difficile de déterminer les limites du chef vis-à-vis de celles de son adjoint.

o   Le Brain drain est la conséquence de la déficience du leadership en Afrique ; ceci veut dire que tous les cerveaux utiles au développement africain se voient dans l’obligation de fuir. En contrepartie, certaines firmes /multinationales affluent vers l’Afrique, non pas comme brain gain mais comme investisseurs extravertis.

o   A cause d’un leadership faible, les familles africaines abandonnent leurs enfants à leur propre sort. En conséquence, il y a dépravation des mœurs accentuée.

o   La mise en faillite forcée des entreprises Etatiques par les officiels, en vue de ventiler les marchés alléchants vers leurs propres entreprises/substitutions.

o   Le commerce informel fait vivre la plupart d’africains/chômage déguisé ; car la politique de création d’emploi est inopérante. Par abus de langage, l’officiel africain parle du climat excellent d’affaires ayant propulsé l’informel vers le formel. « sujet discutable»

o   La corruption devient grandissante, car tout officiel ne vise que le bénéfice familial face aux charges lui confiées

Conseils

                                La volonté est la fondation de toute réussite. Sur ce, il convient de lancer des reformes en vue de palper les résultats idéaux.

En conclusion, l’archipel de vérité étale certains points saillants, susceptibles d’occasionner le développement total du continent africain.

Cliff Yumba Mpiana WANE

Senior Business Advisor/Policy strategist

Tel: +243815777775

Email: cliffwane@hotmail.com

Skype : cliffwane

Cliff Wane Consulting

Lubumbashi, RDC

12:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.